A PROPOS DES « TRACES DE LUMIERE »