A PROPOS DES « TRACES DE LUMIERE »

 On peut avoir entendu parler de la « Fleur de vie », de la « Merkaba », ou sur certains sites ; or jusqu’ici, et sans aucune prétention, la littérature ésotérique, les émissions culturelles télévisées, ou de nombreux sites du « net » qui parlent du sujet n’ont pas été aussi loin dans la révélation alchimique et la géométrie sacrée, telle qu’elle est envisagée sur le livre présenté ici, à la rubrique « Boutique ». Même les ouvrages les plus proches de la révélation, tels ceux d’alchimistes de renom ou plus contemporains, comme  Fulcanelli Les mystères des Cathédrales» et « les demeures philosophales« ) ou dans les « Révélations alchimiques » de Jean de Clairefontaine ne dévoilent pas le Grand Œuvre. Ils n’en parlent qu’à mots couverts ou seulement jusqu’à l’étoile à six branches. 

Il s’agit là d’une découverte qui existe depuis fort longtemps autour de nous sans pour autant être visible justement tant elle est présente. « Ce fut reçue » par l’auteur à Noël 1984 et non trouvée en cherchant.

Tout est dit lors de l’initiation  lorsque le récipiendaire entre dans le temple pour la première fois et qu’il reçoit la lumière. C’est visiblement affiché devant et autour de lui sous la forme d’un grand puzzle. Ces travaux résultent du rassemblement des pièces. Ce n’est qu’en persévérant dans son travail qu’il pourra en arriver aux mêmes conclusions.

Ne devons nous pas rassembler ce qui est éparse ?

2 – Présentation :

Au départ du point dans la nature, il y a la barre et la courbe. Ensuite considérons quatre symboles de bases qui sont créés et utilisés : Le carré, le triangle, le cercle, et la croix.

Assemblés en une seule figure cela forme un tout, LE GRAND TOUT ! Les étoiles symboliques comme celle à cinq, à six ou à 12 branches sont observées. La pierre cubique des philosophes est projetée en trois dimensions dans laquelle on y aperçoit les atomes.

Cette grille de lecture était présente à la création de l’univers.

Régissant toutes les lois de la nature, du microcosme au macrocosme, c’est sans doute la seule structure possible ou « canon de l’harmonie ».  C’est un réel constat visuel et « intellectuellement réfléchi ! » Toutes les formes se perçoivent facilement. On peut imaginer qu’une structure absolue, unique serait à la base de la formation de l’univers. S’agirait-il d’une solution qui s’apparente de très près à la théorie des cordes.

C’est peut-être la clef du Nombre d’Or. Pythagore ou Léonard de Vinci la maîtrisaient probablement .

On la retrouve dans les sept arts libéraux. Est-ce la base de toutes les disciplines scientifiques ? C’est tellement évident qu’elle passe totalement inaperçue.

Elle a servie de trame à la plupart des rituels des religions et des sociétés initiatiques. Elle est aussi au cœur de toutes les recherches ésotériques. C’est la grille de construction essentielle des compagnons bâtisseurs de cathédrales et de Temples d’une manière universelle, sans contestation possible et ce, depuis la nuit des temps. On la retrouve facilement dans les constructions de l’Égypte Antique et des pyramides.

Elle est occultée depuis toujours par ceux qui ne veulent pas donner d’or aux pourceaux. Qui sont-ils pour le décider ? Ainsi, elle a été codée par les adeptes du Grand Œuvre alchimique dans leur jargon et dans l’imagerie sacrée ainsi que dans la Kabbale hébraïque (voir le Zohar ou la Bible), mais ceci ne peut être évident que lorsqu’on la connaît.

La nouveauté d’aujourd’hui, c’est qu’elle est disséquée, et présentée sous sa forme la plus complète.

 Quelques nombres symboliques ou sacrés sont croisés. Puis il est démontré page par page, comment apparaissent clairement en lecture directe – très visuellement – toutes les formes, toutes les constructions, les symboles, nos signes, les idéogrammes, les hiéroglyphes, l’écriture quelle que soit la langue, et en général toutes les sciences et toute la nature. C’est la créativité régénérée.

« La langue des oiseaux dite langue des Dieux » est largement utilisée.

Il semble bien que ce serait ainsi que tout fonctionne, mais…, l’auteur ne dira jamais pourquoi ! L’explication appartient exclusivement, à la divinité de votre choix !

La conclusion du livre ne peut-être que provisoire !

Georges Darmon

Des questions à propos de cet article ? Cliquez ici.


Cette entrée a été publiée dans Art sacré, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à A propos des « Tracés de lumière »

  1. Ping : La Geométrie des formes | Franc-maçonnerie et Alchimie
Ce contenu a été publié dans PLANCHES, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.